Nouvelles

Huit collègues ont complété le Défi 100 jours de L’effet A

L'effet A
L'effet A

Partager share cdn_helper

Le Défi 100 jours est une formation unique, conçue pour les femmes professionnelles qui souhaitent assumer leur ambition et mieux la communiquer. C’est dans un parcours de 14 semaines que huit de nos collègues se sont engagées cet automne afin de pousser leur réflexion, participer à des ateliers en groupe et relever des défis dans le but d’acquérir des habitudes d’introspection pour mieux passer à l’action.

La formation du Défi 100 jours est divisée en trois grands piliers de comportement, soit renforcer sa confiance, apprivoiser la prise de risque et développer son influence. C’est à partir d’une plateforme en ligne que les participantes ont complété hebdomadairement des cartes d’apprentissage en lien avec les trois grands piliers précités. Ces cartes présentaient diverses activités de réflexion et d’introspection, dont celle de se lancer un défi ambitieux à réaliser sur la période de 100 jours, qui permettaient aux femmes de se préparer aux ateliers avec les leaders de L’effet A et aux discussions en groupe.

Ainsi, Audrey Provost, Carolane Brière, Alaa Hasbani, Carole Taillée, Jade Bossé Bélanger, Josianne Duval, Manuelle Martineau et Stéphanie Csukassy ont, sur une période de 14 semaines, complété 14 cartes d’apprentissage, en plus de participer à trois ateliers de 2 heures 30 minutes avec les leaders de L’effet A ainsi qu’à deux webconférences d’une durée de deux heures. De plus, chaque participante a été associée à une triade, regroupement de trois participantes externes à notre entreprise et de spécialités variées, où cinq rencontres ont été organisées afin d’approfondir les apprentissages du programme et de développer un réseau qui soutient la réalisation de la formation.

Audrey Provost
Carolane Brière
Alaa Hasbani

« Le Défi 100 jours m’a permis d’adopter une posture mentale de développement, où j’ai eu l’opportunité de remettre en question mes habitudes ainsi que mes pratiques, d’essayer des avenues différentes et de consolider ces nouveaux acquis. En contrepartie, j’ai grandement appris sur mes faiblesses, mais davantage sur mes forces, que j’avais tendance à diminuer. »

Audrey Provost, ing.
Chargée de projet en Grands projets

« Les différentes rencontres avec les femmes du défi m’ont permis de comprendre que nous ne sommes pas les seules à se poser les mêmes questions et faire face aux mêmes enjeux. L’Effet A m’a permis de sortir de ma zone de confort et de trouver un équilibre dans les différentes sphères de ma vie sans renoncer à mes aspirations professionnelles.»

Carolane Brière, ing.
Chargée de projet – Infrastructures urbaines

« Le Défi 100 jours m’a permis de sortir de ma zone de confort et d’aller chercher le meilleur de moi-même pour réaliser mes ambitions. C’est un parcours rempli de discussions enrichissantes, de rencontres passionnantes qui visent à développer nos compétences personnelles et professionnelles telles que la confiance en soi, la prise de risques, la négociation et la capacité à influencer. »

Alaa Hasbani, ing., D.E.S.S.
Chef de service adjointe – Infrastructures urbaines

Des conseils de la part de leaders inspirants

Les participantes ont pu entendre des témoignages et recevoir de précieux conseils de la part de leaders inspirants, comme Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction chez Transat, Sophie Brochu, présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Martin Imbleau, président-directeur général de l’Administration portuaire de Montréal, Stéphanie Trudeau, vice-présidente exécutive du Québec pour Énergir et bien d’autres.

Une belle première expérience qui a donné de bons résultats pour les participantes.